Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Test d'identification d'un gaz

 

 

 

 

 

Test d'identification d'un gaz
Test d'identification d'un gaz
Test d'identification d'un gaz

 

 

Production des gaz :

Hydrogène. H2 -

Gaz incolore, inodore, plus léger que l'air, peu soluble dans l'eau, très explosif.
On vérifie sa présence en présentant une allumette devant un petit tube avec un peu de gaz, il doit se produire un "pop" du à l'explosion.

Préparation :

- Action de l'acide sulfurique dilué sur le zinc :

H2SO4 + Zn ----> Zn SO4 + H2

Zn peut être remplacé par Fe ou Al et H2SO4 par HCl.

- Action de l'eau sur l'hydrolithe (hydrure de calcium) :

Ca H2 + 2 H2O ----> Ca (OH)2 + 2 H2

on obtient également du Ca (OH)2 qui est de la chaux éteinte (hydroxyde de calcium)

Dioxyde de carbone. CO2 -

Dangereux (ne permet pas la respiration) mais non toxique, inerte, incolore, inodore, trouble l'eau de chaux, éteint une allumette enflammée, assez soluble dans l'eau, plus lourd que l'air.

Préparation :

Action d'un acide sur du calcaire (carbonate de calcium) :

2 HCl + Ca CO3 ---> CO2 -> + Ca Cl2 + H2O

Monoxyde de carbone. CO -

Attention ce gaz est un poison, il peut provoquer la mort à la dose de 1 à 2 % car il remplace l'oxygène dans le sang (pour former de la carboxyhémoglobine)
Il est inodore, incolore, de densité voisine de celle de l'air, pratiquement insoluble dans l'eau.
Il peut diffuser à travers de la fonte chauffée au rouge. (d'où accidents de chauffage)

Préparation :

Action de l'acide sulfurique (catalyseur de décomposition) sur l'acide formique (méthanoïque) :

H-COOH ----> H2O + CO    (chauffage, H2SO4)

A défaut d'acide formique, on peut utiliser l'acide oxalique de formule (HO2C-CO2H), on obtient alors un mélange de CO et de CO2. Le CO2 est éliminé par barbotage dans un flacon laveur contenant de la potasse en solution (il se forme du carbonate de potassium).

Dichlore. Cl2 -

Gaz diatomique, jaune vert, irritant, suffocant, légèrement soluble dans l'eau, plus lourd que l'air d = 1.56, ne se décompose que vers 900°C, forte affinité pour le dihydrogène et les métaux.
Le recueil se fait par déplacement d'air. On opère sous la hotte.

Préparation:

- Action d'HCl sur l'oxyde de manganèse :

4 HCl + Mn O2 ----> Cl2 -> + Mn Cl2 + 2 H2O    (chauffage)

un flacon laveur contenant de l'eau retient le gaz chlorhydrique libéré par le chauffage d'HCl,
on peut rajouter une colonne desséchante de ponce sulfurique pour éliminer la vapeur d'eau.

- Action d'HCl sur le chlorure de chaux :

CaOCl2 + 2 HCl ----> Cl2 + Ca Cl2 + H2O

- Action d'HCl sur l'eau de javel (hypochlorite de sodium)

Na ClO + 2 HCl ----> Cl2 -> + Na Cl + H2O

- Action d'HCl sur le permanganate de potassium (réaction la plus utilisée ) :

6 HCl + K MnO4 (s) ----> 3 Cl2 + 3 H2O + K Mn O

Ammoniac. NH3 -

Gaz très soluble dans l'eau, forte odeur, incolore, plus léger que l'air, irritant, toxique, peu stable

(2 NH3 -> N2 + 3 H2).

Préparation :

- Chauffage d'une solution d'ammoniaque concentrée, le gaz est moins soluble à chaud qu'à froid; il se dégage en compagnie de vapeur d'eau .
Cette vapeur d'eau peut être piégée en faisant passer le gaz sur une colonne desséchante de potasse K OH ou de chaux vive Ca O.
On n'utilisera pas de desséchants acides du type ponce sulfurique (parce qu'il se formerait des sels d'ammoniac type sulfate d'ammonium) ni du chlorure de calcium qui absorbe l'ammoniac.

- Action du chlorure d'ammonium sur de la chaux vive

 

Dioxyde d'azote. NO2 -

Ou peroxyde d'azote, gaz roux, toxique, très lourd.
Il est soluble dans l'eau, aussi on le recueille de préférence par déplacement d'air sous la hotte.

Préparation :

Action de l'acide nitrique sur le cuivre :

3 Cu + 2 (NO3) + H ----> 3 Cu + 2 NO + 4 H2O


Le liquide du flacon devient bleu par la présence d'ions cuivriques Cu.
Il se forme d'abord du monoxyde d'azote NO (insoluble dans l'eau), mais ce gaz se transforme instantanément au contact de l'air, par oxydation en NO2 roux :

NO + 1/2 O2 ----> NO2

Dioxyde de soufre. SO2 -

Encore appelé anhydride sulfureux, incolore, plus lourd que l'air, d'odeur nauséabonde et suffocante, très soluble dans l'eau, antiseptique, décolore les tissus sans les altérer et les solutions de K MnO4 par formation de Mn
Toxique voir mortel à forte dose.

Préparation :

- Action de l'acide sulfurique sur le sulfure d'hydrogène :

H2S -> + H2SO4 ----> SO2 + 2 H2O

- Action de l'acide sulfurique sur le cuivre ou un métal :

montage de production à chaud, recueillement par déplacement d'air vers le bas.


Cu + 2 H2SO4 ----> Cu SO4 + SO2 + 2 H2O

- Par le sulfite de sodium :

montage de production à froid, recueillement par déplacement d'air vers le bas,
on verse un acide (sulfurique ou chlorhydrique) sur un sulfite.


Na2 SO3 + H2SO4 ----> Na2 SO4 + SO2 + H2O

Acétylène. C2H2 -

Gaz incolore, d'odeur désagréable s'il n'est pas pur, plus léger que l'air (d= 0.9), peu soluble dans l'eau, soluble dans l'acétone.
Donne un précipité rouge d'acétylure cuivreux ( CuC=CCu ) en présence de chlorure cuivreux ammoniacal.
Très réactif en raison de sa triple liaison, s'enflamme ou explose en chauffant.

Préparation :

Action de l'eau sur le carbure de calcium :

Ca C2 + 2 H2O ----> Ca (OH)2 + C2H2

Le gaz est purifié par barbotage dans une solution de Cu SO4 .

Chlorure d'hydrogène. HCl -

Gaz incolore, d'odeur piquante, un peu plus lourd que l'air, extrêmement soluble dans l'eau, irritant, stable.

Préparation :

- La façon la plus rapide d'en fabriquer est de chauffer à 80 °C une solution d'acide chlorhydrique avec toutes les précautions d'usage (hotte, gants, lunettes, blouse, chauffage à arrêt immédiat, flacon de garde, etc.) avec récupération par déplacement d'air vers le bas.

- avec Na Cl : On utilise du chlorure de sodium fondu pour un résultat régulier et sans mousse (surface de contact moins grande) avec un montage de production à chaud, chauffage modéré, recueillement par déplacement d'air vers le bas :

Na Cl + H2SO4 ----> HCl + NaH SO4

 

 

 

 

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article